MOTO GP 2018

 

Comparatif vintage retro 2

 

 


MotoGP 2019 : Au HRC Marquez se met en guerre contre Stoner… et contre Puig

Le HRC ce sera évidemment la « dream team » de 2019, avec Marquez et Lorenzo comme pilotes, douze titres mondiaux à eux deux… On sait, il l’a d’ailleurs confirmé, que Puig, le manager sportif du team HRC, a proposé à Stoner de venir les rejoindre comme pilote de développement, puisque Ducati a décidé de ne pas renouveler le contrat avec le pilote australien. Grosse connerie d’ailleurs parce que même s’il a peu roulé, il a donné des indications phénoménales à l’équipe de Gigi dall’ Igna et est certainement pour beaucoup dans le fait que Ducati est revenu à très haut niveau.

« Ozzie » mal venu

Un « Ozzie » c’est le diminutif sympa d’un Australien

Donc Stoner est ozzie, mais dans cette histoire ce qui est important c’est qu’il est un très grand pote de Lorenzo, on pensait savoir qu’il détestait Marquez et vice versa et on en a eu la preuve durant le week end dernier à Valence.

Ou entre autres, Marquez, qui ne s’est jamais opposé à l’arrivée de Lorenzo, affirme haut et fort que le HRC n’a pas besoin de Stoner, il ya déjà Bradl comme pilote de développement et Marquez trouve que c’est très positif et surtout que c’est suffisant (on ajoute que c’est aussi pratique, il vit en Europe…).  

Il a par ailleurs confirmé à l’une de nos consoeurs ce week end en Espagne qu’il n’allait surtout pas et sûrement pas aider Lorenzo l’an prochain… 

Bien sûr, ça on s’en serait douté…

Mais cette révolte de Marquez, au moment de la formation de la dream team, est un signe que la guerre commence ! 

Pour l’instant elle s’est déroulée dans l’ignorance totale l’un de l’autre, Marquez s’est tapé le boulot de mise au point tout seul, il a d’ailleurs dit qu’il en avait marre,  pendant que Lorenzo, lui, voulait juste commencer à s’habituer à la moto…

En fait, tant que Marquez sera devant, ce qui est le cas pour l’instant mais ne va pas durer jusqu’à la Saint glinglin, on pourra rester dans une cohabitation distante et courtoise.

Mais quand Lorenzo va commencer à faire des temps tout en haut de la feuille de chronos, Marquez va commencer à trouver la vie dégueulasse.

Alors l’arrivée de Stoner serait une autre très mauvaise nouvelle donc Marquez s’insurge.


Johann Zarco faisait ses débuts, mardi et mercredi, au guidon de sa nouvelle KTM. Le Français, en dépit de deux chutes, mercredi, et le 21e temps absolu, au terme des deux journées, semble plutôt satisfait. Et regarde déjà vers l’avenir.

Après deux années sur la Yamaha de l’écurie Tech3 en MotoGP, Johann Zarco a désormais entamé le chapitre KTM de sa carrière. Le pilote français, connu pour son sérieux dans la préparation de ses machines, n’a pas chômé. Après deux jours d’essais et pas mal de tours au guidon de sa nouvelle moto, Zarco a déjà entamé le travail de fond sur sa machine.

Johann Zarco faisait ses débuts, mardi et mercredi, au guidon de sa nouvelle KTM. | KTM Racing

 

« J’ai essayé d’améliorer mes temps avec la moto, mercredi, mais nous n’avons pas pu le faire », regrettait-il. « Je peux vraiment ressentir le potentiel de la moto, mais nous devons encore trouver de la vitesse. C’est dommage d’avoir chuté deux fois, mais je n’ai pas de blessure, et cela m’a permis de comprendre ce que je devais changer dans mon style de pilotage. »

++ MotoGP. Test à Valence : Vinales devant, Zarco souffre, Quarataro progresse

++ MotoGP. Johann Zarco chute avec sa KTM à Valence

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site